RIDEAUX !

Tadaaaa !!

Bon, chacun ses goûts sur les couleurs, mais Samy et moi on les trouve chouettes, et pour une fois on est d’accord !

Les revoilà !!!!

Les bons fromages de Tobias et Pauline. Ca va être bon……..!!!

Avons nous un chat ?

Depuis mercredi, un doute s’installe, une question se pose. Une présence nouvelle erre dans la maison, discrète voire invisible. Serait-ce un poltergeist ? le bigfoot ? la présence de poils d’un nouveau genre, en plus de ceux de Samy, pourrait faire pencher pour cette seconde hypothèse. Quelques preuves furtives d’activité sont toutefois visibles dans la maison, à défaut dudit visiteur :

Des actes de vandalisme nocturne et non revendiqués,

L’apparition suspecte d’une boîte à oreilles dans notre dressing

Tout ceci nous amène à la conclusion que, héééé oui, nous avons un chat. Son nom est Iko, mais pour le moment c’est « courant d’air », « steak haché », « outai-IKO-outai », …

Voici au moins une photo dudit animal, prise alors qu’il étudiait la trombine de ses nouveaux maîtres du haut de l’escalier… avant de retourner se planquer !

Confort…

Finitions de la petite chambre, à une patate près bien sûr, rien n’est jamais complètement terminé dans la maison… :)

 

Est-ce un xylo ? Est-ce un piano ? NON ! C’est Samy avec son Super Rouleau ! SUPER SAMYYYY !!!

Petite vue sur plinthes…

OH ! Une porte couissante !

Et enfin le test de la chaise roulante : OH MY GOD ! Le sol est horizontal !!

Bon d’accord..

Rien à voir avec les travaux, mais pour une fois que je suis coiffée…

6 mois et 1 jour…

Ce matin je me suis levée et j’ai pu faire des tartines grillées… attrapées avec ma pince à toasts. Parce que j’ai trouvé ma pince à toasts. Dans le tiroirs à couverts. Parce que j’ai des tiroirs : à couverts, à casseroles. et des placards : avec des assiettes dedans (plus de 2), des verres en verre, ET DES MUGS !

PARCE QUE J’AI UNE CUISINE !!!

avec de l’eau chaude qui coule au robinet pour la première fois depuis 6 mois et 1 jours. Finie la vaisselle dans la bassine du garage, alimentée par le tuyau d’arrosage d’où sort une eau glaciale.

6 MOIS ET 1 JOUR !!

Plus d’assiettes jetables (biodégradables, hein, parce qu’avec la consommation que nous en avons faite, il fallait tenter tant bien que mal de limiter notre empreinte écologique), plus de verres en carton, mais plussss de 2 casseroles, plusssss d’une poêle et un tas de couteaux qui coupent !

j’ai même trouvé le Graal : ma bassine à confiture !

C’est bête à dire, mais je ne sais plus comment me tourner tellement je suis bien dans ma cuisine.

Nous avons emménagé le 2 Août 2012, après 3 mois à solliciter la famille, les copains, la familles des copains, les collègues… et pendant encore 6 mois, rebelote.

Mais là ça y est, j’ai un très clair sentiment d’aboutissement. Nous avons, enfin, une cuisine.

Prochaine crise de logorrhée quand on virera la table de jardin de la pièce à vivre ;)

Bannière en avance sur son temps

Aujourd’hui, changement de la photo de bannière.

Avant, c’était du parquet de feu le couloir (désormais WC), maintenant, c’est le futur de notre cage d’escalier. Le lambris est en ce moment à l’atelier teinture pour prendre cette belle couleur rouge.

Les super Papas

On en parle pas beaucoup, mais la maison avance beaucoup grâce à eux : nos Papas

Ils viennent (encore) de passer une semaine sur le chantier. Forcément, à 3, ça va plus vite, mais on profite aussi de leur expérience pour éviter quelques erreurs de jeunesse (ce qui ne nous empêche tout de même pas d’en faire). Ils sont repartis hier fourbus et peuvent être fiers d’eux. Ils ont sué toute la semaine pour que « la maison » devienne « notre maison ». En plus, il viennent avec le sourire, c’est génial.

Merci les Papas !!

Maintenant, à l’étage, plus rien ne ressemble à la maison d’avant. Ce n’est pas fini, mais on s’y sent chez nous, ça change tout.

Etre une fille c’est nul !

Quand le cerveau ne peut plus compenser pour la (non) force physique.

Samy - « Chérie, tu m’aide à monter les poutres à l’étage ? »

Marion -(de sa plus belle voix de basse virile) « Pas de problème, on va faire ça en deux deux ! »

Ou pas…

Attention, ne vous méprenez pas, je les lève les poutres : s’il n’est pas nécessaire de les déplacer. Alors les faire monter par l’escalier, bien évidemment, ça relève de la gageure.

Autant dire que je suis très vexée, alors, comme les filles, ça boude*

je boude

et je boude encore

* : je renvoie ceux que ça intéresse à l’excellent sketche de Florence Foresti

 

 

Ladies !

La classe, ça ne s’improvise pas, on en a ou pas.

Et Gladis et moi, on déchire grave !

Geste et posture parfaits, tout en restant ultraféminines.

Tout le secret, c’est de toujours avoir une coiffure impeccable en toute circonstances, même un gros marteau à la main.

Et avec une tenue glamour, le sourire à 100000 dollars

Trop la classe les filles !