Acrobaties maîtrisées

Pour travailler en hauteur, il faut pouvoir poser l’échelle sous la zone de travail. La solution : utiliser un plancher temporaire.

Pour manipuler des objets lourd, il est plus simple de les pendre. Le kayakiste sort donc son arme secrète : les sangles.

  

Le futur couloir

Ce n’est que provisoire, mais les poutres qui tiendrons le plancher du couloir sont prêtes. Cela nous permet au moins de pouvoir poser d’autres poutres au dessus du couloir (genre celles qui tiendrons l’échelle escamotable  qui nous mènera aux combles).
Au bout du couloir, entre les 2 poteaux,  la future porte de la petite chambre.

Mission poteaux

Depuis 2 semaines, 6 gros poteaux trônent dans le salon en attendant d’être posés. Ces 2 derniers jours on été mis à profit pour les poser.
On attaque donc par le poteau de la poutre gag. Le bas de l’escalier ressemble maintenant beaucoup à ce que nous avons prévu. Il faut tout de même encore changer l’escalier.

 Ensuite, c’est la dernière cloison de l’étage qui a été remplacée par 5 poteaux. Il fallait bien ça pour reprendre les efforts de charpente. Belle performance de menuiserie pour mon cher Papa qui a fait toutes les découpes pour se glisser entre les poutres actuelles !!

  

ça va isoler !!

Comment bloquer 3m² en 10 minutes ? Il suffit juste de recevoir l’isolant.
En même temps, c’est pour la bonne cause….

Cela dit, il faut d’abord poser le plafond et mettre les rails pour les murs avant de le poser.

Le renouveau de la plomberie

Un des grands travaux de ce week-end fut de la plomberie. Objectif : remplacer l’antique tuyau en fer rouillé par un nouveau en PE. Pour préparer la simple, un belle nourrisse est installée pour qu’on puisse venir y connecter les différents circuits d’eau.

Visiblement, ça n’a pas l’air de fuir. On verra la semaine prochaine après plusieurs jours sous pression.

  

La forêt des suspentes

L’armature le plafond de l’étage se prépare !!
Armée du niveau laser, de la perceuse sans fil et de la visseuse, Marion a déjà fixé un tiers des suspentes
On traîne pas, le Placo arrive bientôt !

 

Galerie de masques

Il faut bien tout ça pour ne pas se mettre de la poussière plein les poumons.

  

Etre une fille c’est nul !

Quand le cerveau ne peut plus compenser pour la (non) force physique.

Samy - « Chérie, tu m’aide à monter les poutres à l’étage ? »

Marion -(de sa plus belle voix de basse virile) « Pas de problème, on va faire ça en deux deux ! »

Ou pas…

Attention, ne vous méprenez pas, je les lève les poutres : s’il n’est pas nécessaire de les déplacer. Alors les faire monter par l’escalier, bien évidemment, ça relève de la gageure.

Autant dire que je suis très vexée, alors, comme les filles, ça boude*

je boude

et je boude encore

* : je renvoie ceux que ça intéresse à l’excellent sketche de Florence Foresti

 

 

Ladies !

La classe, ça ne s’improvise pas, on en a ou pas.

Et Gladis et moi, on déchire grave !

Geste et posture parfaits, tout en restant ultraféminines.

Tout le secret, c’est de toujours avoir une coiffure impeccable en toute circonstances, même un gros marteau à la main.

Et avec une tenue glamour, le sourire à 100000 dollars

Trop la classe les filles !

En attendant les poteaux

J’avais commandé 6 poteaux, mais la scierie a oublié de les faire !!
La poutre gag et la dernier cloison sont donc prêtes  à les recevoir, dés qu’ils arrivent.

On en a profiter pour en apprendre sur le structure de la maison. Les cloisons sont faites en briques de parement montées à la verticale. Si ça c’est pas de l’arrache !!