Etre une fille c’est nul !

Quand le cerveau ne peut plus compenser pour la (non) force physique.

Samy – « Chérie, tu m’aide à monter les poutres à l’étage ? »

Marion -(de sa plus belle voix de basse virile) « Pas de problème, on va faire ça en deux deux ! »

Ou pas…

Attention, ne vous méprenez pas, je les lève les poutres : s’il n’est pas nécessaire de les déplacer. Alors les faire monter par l’escalier, bien évidemment, ça relève de la gageure.

Autant dire que je suis très vexée, alors, comme les filles, ça boude*

je boude

et je boude encore

* : je renvoie ceux que ça intéresse à l’excellent sketche de Florence Foresti